Actualité

Partager :

30e Bourse RIDEAU : Résolument tournée vers la prochaine décennie!

22 février 2017
Catégorie :   GD - Bourse RIDEAU 

C’est sur un ton aussi coloré que l’a été la 30e Bourse RIDEAU que s’est clos l’événement jeudi dernier après 5 jours de rencontres et de découvertes à Québec. Ce sont plus de 1200 participants qui ont fréquenté ce marché des arts de la scène pluridisciplinaire, à l’image des 167 membres qui composent le Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis (RIDEAU).

 

Le maire de Québec, M. Régis Labeaume, a ouvert la Soirée des prix RIDEAU ce jeudi 16 février en rappelant combien la culture participe à la cohésion sociale. « La Ville de Québec soutient activement le développement artistique, la création et les événements culturels. Ce type d’événement rassembleur fait fourmiller notre ville d’audace et d’inspiration. Nous sommes fiers d’accueillir chaque année la Bourse RIDEAU, qui met en lumière les créateurs en leur offrant une vitrine exceptionnelle. »

 

L’événement a notamment permis à RIDEAU d’orchestrer une rencontre avec le ministre de la Culture et des Communications, monsieur Luc Fortin, de passage à la Place du marché. Des membres du conseil d’administration de RIDEAU, les directions et présidences des réseaux de diffusion membres de l’association provenant de tout le territoire ainsi que les associations disciplinaires du milieu y étaient conviés. « La Bourse RIDEAU permet de constater à quel point la proximité des intervenants est essentielle à l’accessibilité à la culture dans toutes les régions du Québec. Ses participants font rayonner la culture québécoise dans des lieux de diffusion près des gens et des spécificités régionales. Je suis heureux d’avoir pu les rencontrer lors de l’événement. »

 

Parmi les représentants des instances publiques ayant assidument fréquenté l’événement, notons la présence tant du CALQ – à commencer par une visite de sa présidente-directrice générale, madame Anne-Marie Jean – que de la SODEC, de Musicaction et du Patrimoine canadien, ainsi que du Service de la culture de la Ville de Québec. Cette présence leur a permis de prendre le pouls des secteurs que soutiennent leurs institutions sur différentes questions d’actualités.

 

En marge de l’événement, les directions et présidents des réseaux membres de RIDEAU ainsi que la présidence et la direction de leur association nationale ont été conviés à une consultation avec la sous-ministre du Ministère de la Culture et des Communications, madame Marie-Claude Champoux. Ce qui leur a, entre autres, permis d’exprimer leur point de vue sur la situation de la diffusion de la musique et de la chanson à l’ère numérique. La sous-ministre s’est également montrée très à l’écoute des réalités actuelles de la diffusion des arts de la scène. RIDEAU a, à nouveau, exprimé les besoins urgents en formation et le problème de l’essoufflement des ressources humaines qui touchent tout le secteur, artistes et travailleurs culturels confondus. De plus, les enjeux en matière de culture-éducation, de la fréquentation des arts de la scène et sa valorisation, ont fait partie des échanges.

 

Interpellés sur la question du numérique, c’est fort des riches discussions qu’a provoqué le Forum : numérique et arts de la scène, l’un des événements-phare de la 30e Bourse, que les représentants de RIDEAU ont pu se faire entendre auprès de la sous-ministre. Rappelons que le Forum constituait l’une des mesures du Plan culturel numérique du Québec et qu’il a permis d’ouvrir la Bourse RIDEAU, grâce à la collaboration de Québec numérique et à des intervenants du milieu des technologies. « Cette initiative voulait permettre un survol du champ des possibles dans la convergence entre numérique et arts vivants et susciter discussions et réflexions tout au long de la durée de la Bourse RIDEAU. Elle a visiblement atteint ses cibles », indique madame Colette Brouillé, directrice générale de RIDEAU. « Ce rendez-vous incontournable qu’est devenu, trois décennies plus tard la Bourse RIDEAU se doit d’être résolument tourné vers l’avenir », poursuit-t-elle.

 

Si la 30e Bourse RIDEAU a retenu l’attention des instances publiques, elle a également visiblement répondu aux attentes des participants. Une programmation officielle forte, des fins de soirées mettant à l’honneur l’émergence en plusieurs dimensions, un volet de développement professionnel bien étoffé, une Place du marché très fréquentée et une Soirée des prix RIDEAU où ont été honorés les Cowboys Fringants qui se sont vus remettre le prix Hommage. Les professionnels du milieu n’ont pas été en reste, à commencer par monsieur Jacques Pineau, directeur général et artistique de Spect’Art Rimouski depuis 22 ans, récipiendaire d’un prix Reconnaissance bien illustré. Les 17 prix remis par les commanditaires et partenaires se sont répartis entre artistes et compagnies artistiques en émergence ou accomplis, tandis que s’illustraient les diffuseurs d’Amqui, de La Tuque et le Festival de la chanson de Granby, marquant d’autant la pluridisciplinarité, élément distinctif important de ce grand rendez-vous annuel.

 

« La Bourse RIDEAU, qui constitue en soi une vitrine pour l’immense travail qu’accomplissent les diffuseurs de tout le territoire, est un rendez-vous que se donnent les professionnels des arts vivants d’ici et d’ailleurs », affirme Louise Martin, présidente de RIDEAU. « En plus des quelque 950 professionnels en création, en production et en diffusion qui agissent sur notre territoire, une quarantaine de diffuseurs de l’étranger ont encore répondu à l’invitation cette année. Cette délégation incluait de jeunes professionnels ayant bénéficié de l’échange que permettent Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ).  Ce qui en ressort une fois de plus, tout autant que des discussions que nous avons eues avec le milieu et les représentants des instances qui nous soutiennent, c’est que tous les éléments de la chaîne du spectacle sont indissociables. Et que, pour en maintenir une écologie menacée, le temps est venu de faire un portrait exhaustif de la diffusion – maillon essentiel pour que les œuvres rencontrent leur public – en cette ère où tous les paradigmes sont en mutation ».

 

Rappelons qu’en plus de contribuer à la vitalité artistique et culturelle de et du Québec, la Bourse RIDEAU génère d’importantes retombées dans l’économie de la région de la Capitale-Nationale.

 

La 31e édition de la Bourse RIDEAU se tiendra à Québec, du 11 au 15 février 2018.

Retour