Actualité

Partager :

Des diffuseurs se distinguent en proposant des activités centrées sur la danse

23 octobre 2014
Catégories :   GD - Profession : diffuseur de spectacles  /  GD - Vie associative  /  Disciplines artistiques des arts de la scène  /  Circulation du spectacle 

En 2013-2014, certains diffuseurs se sont remarquablement distingués en proposant des activités centrées sur la danse. Le Théâtre Hector-Charland de l'Assomption, par exemple, s'est associé à la ville de Joliette pour présenter la première édition de la Semaine de la danse à JolietteValspec, le diffuseur de Salaberry-de-Valleyfield, a mis sur pieds l'événement 24h danse qui a attiré plusieurs jeunes de quatorze à vingt ans. Diffusion Saguenay et Ville d’Alma Spectacles, en partenariat avec le Comité des spectacles de Dolbeau-Mistassini et le Théâtre La Rubrique ont reconduit leur participation au projet « Objectif Danse ». Diffusion Saguenay a par ailleurs intégré un spectacle de danse à sa programmation pendant les Journées de la culture. En plus d'être un allier important pour la danse dans sa communauté, la SPEC du Haut-Richelieu met sur pieds des conférences d'une heure et demie et produit des articles sur la danse afin de favoriser une meilleure connaissance de cet art à sa population.


Certains diffuseurs manifestent leur implication à présenter de la danse en développant des relations avec les chorégraphes et les compagnies et parfois en leur offrant des résidences. C'est notamment le cas de la Maison des arts de Laval qui a offert plusieurs jours de répétition à la Compagnie Marie Chouinard. Au Théâtre de La Ville de Longueuil, un studio a été occupé tour à tour par Estelle Clareton et par la compagnie PPS Danse. Le Théâtre Centennial a pour sa part accueilli les chorégraphes Katie Ward et Catherine Archambault. La Corporation de la salle de spectacle de Sept-Îles a offert 10 jours de résidence à la compagnie [ZØGMA]. Quant au Théâtre du Bic à Rimouski, il a présenté en première Symphonie dramatique de Cas Public, spectacle pour lequel le théâtre était aussi coproducteur.

 

Source : Infolettre de La danse sur les routes du Québec

Retour