Actualité

Partager :

Des investissements immédiats annoncés lors du lancement de la Stratégie culturelle numérique

3 mars 2014
Catégories :   Économie de la diffusion  /  GD - Affaires publiques et concertation en diffusion  /  Nouvelles technologies et virage numérique 

Maka Kotto annonce des investissements immédiats

Montréal, le 3 mars 2014 – En plus des investissements de 150 M$ annoncés dans le budget 2014-2015 pour la Stratégie culturelle numérique québécoise, un montant additionnel de 10 228 300 $ est investi dès maintenant. Cette somme sera consacrée à une série d'initiatives destinées à la mise à niveau d'équipements culturels dans toutes les régions du Québec. C'est ce qu'a annoncé Maka Kotto, à l'occasion du lancement officiel de la Stratégie culturelle numérique québécoise, aujourd'hui.

 

« Ce sont des premiers jalons très importants dans l'accompagnement des milieux culturels vers le numérique qui viendront assurer à la culture québécoise une position favorable et novatrice sur les marchés nationaux et internationaux. L'accès à des installations à la fine pointe de la technologie est nécessaire pour que les créateurs québécois puissent exploiter leur plein potentiel. C'est là une condition essentielle pour que notre culture complète son entrée dans l'ère numérique, utilise son plein potentiel de créativité et rayonne plus intensément sur la scène internationale », a déclaré Maka Kotto.

 

Cet investissement servira au financement d'infrastructures numériques dans les lieux de diffusion tels les salles de spectacle ou les espaces de production et de présentation des arts de la scène, auxquels seront consacrés 5,3 M$. Une aide de 2,5 M$ sera versée aux bibliothèques publiques, afin qu'elles procèdent à l'intégration de livres numériques dans leurs collections. Les cinémas parallèles du Québec recevront 1 M$ pour compléter leur transition vers le numérique. Enfin, un montant de 1,4 M$ servira à mettre en oeuvre un projet pilote de mise en réseau de diffuseurs en arts de la scène et de communautés autochtones et à favoriser le rayonnement des cultures autochtones, ici et à l'étranger, par la création d'un espace dynamique virtuel.

 

« Cette somme contribuera à donner l'impulsion nécessaire au développement numérique pour rattraper le retard qu'accusent ces secteurs. Elle viendra maintenir et enrichir l'attrait et l'interactivité des lieux de diffusion sur le territoire du Québec. Elle permettra le développement de projets de création impliquant plusieurs régions, le rayonnement de la culture autochtone et un meilleur accès à toute la diversité de la cinématographie et de la littérature québécoises. Le rayonnement de la culture et de l'expertise du Québec sera accru à l'échelle mondiale grâce à ces investissements structurants », a conclu Maka Kotto.

 

– 30 –

 

Revue de presse - CTVM 3 mars 2014

Retour