Théâtre La Bête Humaine
Fondé en 2010 par Yannick Chapdelaine, Reynald Robinson et Robin-Joël
Cool, le théâtre La Bête Humaine a été nommé en
l'honneur du roman éponyme d'Émile Zola. Zola est pour nous, par ses prises
de parole et par sa rigueur à tracer des portraits crus des hommes et des
femmes qu’il observait, une stimulante source d’inspiration et de courage.

Mandat artisitque : L’essentiel de notre théâtre repose sur des acteurs
interprétant des textes d’auteurs qui forcent la réflexion, qui défendent une
parole citoyenne, qui ont un point de vue critique sur un sujet d'actualité.
La Bête, l'acteur comme élément central de la pièce.
Humaine parce que la bête pense, réfléchit et a une conscience; nous croyons
au théâtre qui véhicule une parole engagée.

La compagnie a deux productons théâtrales à son actif :
BÉA de Mick Gordon
(théâtre Prospero 2015 et repris à La Licorne en 2018) et,
BLINK de Phil Porter
(théâtre Prospero 2017).

BÉA
Texte Mick Gordon/TraducKon Yannick Chapdelaine/Mise en scène Olivia Palacci/Avec Suzanne
Lantagne, Alexandra Cyr et Yannick Chapdelaine
Mêlant l’humour impertinent d’une jeune fille qui n’a plus rien à perdre à la
naïveté toute crue d’un aide-soignant attachant, ce huis clos empreint
d’humanité aborde un sujet aussi sensible qu’actuel : le suicide assisté. Sans
verser dans le tragique, ni amoindrir la complexité du propos, la pièce
questonne le spectateur sur les limites de l’empathie et nourrit la réflexion
collective sur l’épineuse question de mourir dans la dignité.

«Une compagnie à suivre!» Marie-Anne Poggi Radio Ville-Marie.

«The play is not about the girl’s illness, but rather the girl’s freedom.» Julie SanKni

«Alexandra Cyr démontre l’abandon nécessaire... Yannick Chapdelaine est fabuleux.»
Olivier Dumas montheatre.qc.ca

«Le spectacle vaut d’abord pour ses personnages attachants et l’interprétion empreinte
de vérité du trio d’acteurs.» Marie Labrecque LE DEVOIR

BLINK
Texte Phil Porter/TraducKon Yannick Chapdelaine/Mise en scène Charles Dauphinais/Avec Olivia
Palacci et Yannick Chapdelaine

Dans ce conte étrange et touchant, l’auteur tente de saisir d’où vient cette envie
de regarder des gens vivre. Et comment les technologies changent notre rapport
à l’intmité. Seul devant un écran qui retransmet la vie d'un autre en
temps réel pouvons-nous parler d’une rencontre? Ou de deux profondes
solitudes? Ici, le Théâtre La Bête Humaine questonne avec humour et tendresse
comment l'intmité et le numérique peuvent s'accorder.
«Cette pièce est un must-see : ta bonne résolution 2017, s’il ne devait y en avoir qu’une.»
Rosine Sicignano NIGHT LIFE

«L’intérêt de cette production est surtout dans la force d’interprétation d’Olivia Palacci
et de Yannick Chapdelaine, qui signe aussi la traduction.» Samuel Pradier REVUE JEU

«La Bête Humaine reproduit ici certains des attraits de sa précédente, Béa : des
personnages attachants, et le naturel désarmant de l’interprétation» Marie Labrecque LE
DEVOIR

Yannick Chapdelaine
Co-directeur artistique du Théâtre La Bête Humaine :

Yannick Chapdelaine a terminé ses études au
Conservatoire d'Art Dramatique de Montréal en 2008.
Depuis, il joue dans plus d’une vingtaine de productions
théâtrales et fait de la tournée au Québec, en Belgique, en
France et à La Réunion. Il a entre autre travaillé avec
Étienne Lepage, Simon Boulerice, Frédéric Bélanger,
Sébastien Dodge, Reynald Robinson, Olivier Morin, Benoît
Vermeulen, Charles Dauphinais, Jean-Simon Traversy et
Gaétan Paré. Il est aussi directeur artistique du Théâtre La
Bête Humaine et il a fait l'adaptation québécoise de deux
pièces britanniques dans lesquelles il a joué (Blink de Phil
Porter présentée au Théâtre Prospero et Béa de Mick
Gordon qui sera présentée au Théâtre La Licorne en avril 2018). Il a également fait la mise en scène des deux
premiers opus du groupe de musique Jardin Mécanique et il chante dans Les Gerry's, un groupe de musique
style barber shop qui ne reprend que des hits de feu Gerry Boulet. Cet été, il interprétait le rôle titre de la
création Mauricienne à succès Merlin, l'origine d'une légende pour la deuxième année consécutive
à l’Amphithéâtre de St-Mathieu du Parc.

Théâtre La Bête Humaine

Spectacle(s)
Retour