Anne, la maison aux pignons verts
Anne, la maison aux pignons verts
De Lucy Maud Montgomery Adaptation et mise en scène de Frédéric Bélanger
Théâtre advienne que pourra

Après plusieurs succès dont Sherlock Holmes et le chien des Baskerville, D’Artagnan et les trois mousquetaires et Le Tour du monde en 80 jours, le Théâtre Advienne que pourra poursuit ici sa joyeuse et lumineuse épopée d’adaptations scéniques de textes classiques et toujours pertinents.

Matthew et sa sœur Marilla adoptent un enfant pour les aider aux travaux de la ferme. Or, au lieu du garçon attendu, une surprise les attend à la gare : une fille. Leur affection pour Anne la rouquine est telle qu’ils décident de la garder avec eux. Une fois installée aux Pignons verts, Anne se fait des amis, mais aussi quelques ennemis, dont Gilbert, avec qui elle développe une féroce compétition à l’école. Et même après qu’il l’ait sauvée, lorsque la barque des Barry a pris l’eau, Anne, qui ne craint pas les opinions, refuse l’amitié du jeune homme. La flamboyance de la jeune orpheline change les perceptions et jette une lumière sur la peur de l’inconnu et du jugement.
Ode poétique à la tolérance, Anne est une célébration de la jeunesse, une rêverie sur l’urgence de toujours réenchanter le monde malgré les épreuves.

Texte de : Lucy Maud Montgomery
Adaptation et mise en scène : Frédéric Bélanger
Avec : Shauna Bonaduce, Maxime Desjardins, Paméla Dumont, Katrine Duhaime et Steve Gagnon



Regard critique :
«Astucieusement adaptée et mise en scène par Frédéric Bélanger, la pièce regorge de mille et un détails qui nous plongent littéralement et sans effort dans l’univers de la jeune orpheline. (…) Les choix effectués par Bélanger ne trahissent en aucun cas la personnalité flamboyante et la vie du célèbre personnage de Green Gables» Le Devoir


Frédéric Bélanger Metteur en scène
Acteur, auteur et metteur en scène, Frédéric Bélanger a suivi une formation en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada. Scénariste et comédien principal de la populaire série jeunesse Toc Toc Toc, il a participé a de nombreuses productions télévisuelles :Watatatow, Ramdam, La grande expédition, Fortier, Il était une fois dans le trouble, O’, Yamaska et Mirador. Conjointement avec la comédienne Laurence Leboeuf, il était porte-parole de la campagne provinciale Aimer sans violence du gouvernement du Québec. Depuis 2007, il travaille bénévolement aux côtés du Cercle des jeunes leaders et de leur évènement Lueur d’espoir afin de recueillir des fonds pour l’hôpital Ste-Justine.
À l’été 2013, en collaboration avec la MRC de d’Autray et Ville St-Gabriel, il initie la restauration de la toute première Roulotte de Paul Buissonneau. Visant à revitaliser, à réunir et à donner espoir à une région dévitalisée, ce projet a réussi à convaincre que la culture pouvait non seulement rassembler et faire la différence au sein d’une communauté mais qu’elle était essentielle au développement socio économique d’une région. Au printemps dernier, La Roulotte de Paul Buissonneau a reçu le prix Coup de cœur du gouvernement provincial.
Aujourd’hui, il est président de Petits bonheurs – Diffusion culturelle et l’un des porte-paroles de son festival. Sous sa direction, le Théâtre Advienne que pourra a remporté, avec Le Dépit amoureux de Molière, le Masque de la Meilleure production région en 2006, le prix Art de la scène aux Grands prix Desjardins de la Culture en 2011 et le prix Jeune public en 2014. Il a signé la mise en scène de tous les spectacles de la compagnie et l’adaptation du roman à la scène des Aventures de Lagardère, du Tour du monde en 80 jours et de D’Artagnan et les Trois Mousquetaires. En mars 2018, il signera la mise en scène du Songe d'une nuit d'été, au Théâtre Denise-Pelletier, une co-adaptation du texte de Shakespeare par lui-même et Steve Gagnon.
L’éducation culturelle des jeunes est pour lui une priorité. Le contact privilégié qu’il entretient avec le public jeunesse depuis plus de 10 ans, le convainc qu’il a trouvé sa place, son rôle et qu’il doit s’y consacrer.

Maxime Desjardins Comédien
Depuis sa sortie de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx en 2007, on a pu voir Maxime Desjardins dans une vingtaine de productions théâtrales, dont La Gardienne (All in Théâtre), S’embrasent (Théâtre Bluff), Qu’est-ce qui reste de Marie Stella? (Abat-Jour Théâtre) et La robe de ma mère (L’Arrière-scène). Il est le cofondateur du Grand Théâtre Ottoman, qui a produit sa pièce Les amateurs de sport au Théâtre Prospéro en 2010.
Au cinéma, il a interprété des premiers rôles dans plusieurs courts métrages, dont Gueule de bois de Kevin Landry, qui lui a valu un prix d’interprétation au Festival Fantasia 2011. À la télévision, on l’a vu notamment dans Les hauts et les bas de Sophie Paquin et Rock et Rolland. Il travaille également en doublage, où il prête sa voix à de nombreux personnages de films et séries télévisées.

Paméla Dumont Comédienne
Paméla Dumont diplôme en interprétation à l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM à l’hiver 2016. En récompense de son travail acharné, elle obtient une bourse d’excellence lors de sa formation. Elle crée tout en étant aux études sa compagnie nommée le Théâtre de la Foulée ayant présenté au festival St-Ambroise Fringe 2015 le spectacle Maelström, Moi qui parle à rien et toi qui entends tout, entre nous, le silence, gagnant du Frankie du meilleur texte francophone. Elle danse plusieurs styles dont le hip hop et le ballet jazz. Elle participe à plusieurs vidéoclips et courts-métrages signés Éliot Laprise, Olivier Lépine et Steve Gagnon. Elle perfectionne continuellement son jeu soit par des stages privés à l’École Florent à Paris, avec Nicolas Cantin, Jean-Pierre Bergeron, etc.

Shauna Bonaduce Comédienne
Depuis sa sortie de l’Option Théâtre du Collège Lionel-Groulx en 2011, Shauna Bonaduce a joué en yiddish sur les planches du Segal Centre dans la pièce The Dybbuk, pièce qui l’amena par la suite au Kulturfest à New York. Elle fit également partie de l’Incendie de la triangle factory (m.e.s. Valérie Lemaire, La machinerie), Le Secret de Charlie (m.e.s. Jacinthe Gilbert, 123Action). À la télévision, nous l’avons vu évoluer dans Lance et Compte, 30 Vies et Comment devenir une légende sur VRAK TV. Au cinéma, elle fut de la distribution de Embrasse-moi comme tu m’aimes réalisé par André Forcier ainsi que Les Tuches 2 réalisé par Olivier Baroux. Anne, La maison aux pignons verts marque la première collaboration de Shauna avec le Théâtre Denise-Pelletier.

Steve Gagnon Comédien
Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2008, Steve Gagnon s’illustre dans plusieurs sphères du domaine théâtral, nourrissant sa passion et sa soif de créer. Bien implanté sur les planches de Québec, il est de la distribution de L'Asile de la pureté de Claude Gauvreau (m.e.s. de Martin Faucher), Reconnaissance de Michel Nadeau (création du Théâtre Niveau Parking), joue Inat Tendu dans Ines Péré et Inat Tendu de Réjean Ducharme (m.e.s. Frédéric Dubois), Caligula d'Albert Camus (m.e.s. de Gill Champagne),et L’Odyssée (m.e.s. de Martin Genest). On le retrouve également dans Les Enfants de la pleine lune (m.e.s. de Luce Pelletier), incarne Roméo dans Roméo et Juliette (m.e.s. d’Olivier Lépine), ainsi que Tom dans Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard (m.e.s. de Marie-Hélène Gendreau). Il incarne par la suite Lui dans son propre texte Ventre (m.e.s. de Denis Bernard) et Carlo Goldoni dans la pièce Commedia (m.e.s. de Luce Pelletier). À l’automne 2014, il interprète d’Artagnan dans la pièce D’Artagnan et les trois mousquetaires (m.e.s. Frédéric Bélanger), spectacle présentement repris en tournée partout au Québec.

Katrine Duhaime Comédienne
Depuis sa sortie de l’École de théâtre du Cégep de St-Hyacinthe en 2012, Katrine a enchaîné les premiers rôles dans les séries jeunesses telles Il était une fois dans le trouble, L’Appart du 5e et récemment dans Comment devenir une légende.

Anne, la maison aux pignons verts

  • Théâtre Advienne que pourra 
  • Clientèle : Grand public 
  • Discipline : Théâtre 
  • Duree : 1 h 25 
  • Personnes sur scène : 5 
  • Groupe d'âge ciblé :  
Retour