Le village à 3 portes
Le Village à 3 portes
Théâtre fantaisiste pour les 5 à 12 ans
De Léonie St-Onge
L’ingénu, compagnie théâtrale.

Le Village à 3 portes est loin d’être un village comme les autres… Le plus petit mais le plus joli, clame la mairesse quand elle s’adresse aux «visiteurs» (le public) venus découvrir ce village singulier qui souligne fièrement son 333e anniversaire de fondation. Et les 3 habitants du village sont bien sûr de la fête !
Mais, les réjouissances sont de courte durée pour madame la Mairesse et pour ses deux voisins : monsieur Touche-à-tout, l’homme à tout faire au village, ainsi que madame la Voyante, qui n’a rien vu venir… En effet, avant même que débute la fête, les 3 villageois sont menacés par le banquier de devoir quitter leur adresse, sous prétexte qu’ils n’ont toujours pas remboursés les sommes consacrées aux travaux d’embellissement du village.
Usant d’adresses et d’entraide, les trois habitants vont se braquer contre le banquier et lui proposer un défi qui, à terme, pourrait les libérer de leurs dettes. Les villageois vont-ils gagner face au banquier tout puissant ? Pour le savoir, il faut être de la visite...
Émotions fortes, rebondissements, suspense et fantaisies sont à prévoir !

Texte : Léonie St-Onge
Mise en scène : Olivier Rousseau
Avec Marianne Dansereau, Benjamin Déziel, Benoit Ruel et Véronique Pascal.
Durée : + ou – 50 minutes

«Déjà forte d'un succès obtenu à l’été 2013, la comédie familiale Le Village à 3 portes revient dans une mouture adaptée à la scène intérieure! »
Courrier Laval


LES CRÉATEURS
Cette tragédie clownesque me fait encore rire de bon cœur lorsque je la vois. Le village et ses trois habitants déjantés prennent vie, fidèles à l'idée folle que j'avais en tête. La mise en scène réussie d'Olivier Rousseau a su marier le rythme effréné de mon texte à une chorégraphie et un jeu surprenant, que les comédiens interprètent avec une complicité contagieuse.
J''ai d'abord voulu me lancer le défi d''écrire une pièce familiale qui émerveillerait toute la famille. L'histoire s''inscrit dans un langage et une dynamique de groupe, ponctuant les revers de l''action à la manière d''une musique endiablée. Dès l''arrivée de la mairesse, nous sommes captivés par une série d''épreuves qui scellera le destin du village. Les jeunes se tordent de rire devant les incidents provoqués par des personnages maladroits et les adultes sont étonnés par les clins d''œil placés à leur intention.
Pour ce qui est du thème, j''ai eu envie d''explorer la réaction de solidarité d'un groupe face au pire. C''est ainsi que j'ai imaginé un minuscule village s'unissant contre un banquier tout puissant. J'étais inspirée par la persé- vérance des individus acculés au pied du mur, qui n'ont plus aucune carte à jouer, mais qui trouvent tout de même le courage de se tenir debout devant l''adversité. Dans ce cas-ci, les villageois jouent quitte ou double en lançant un défi au banquier. Ils multiplient les ruses et les acrobaties pour s'en sortir. Leur histoire est une belle leçon de courage et d''entraide qui prend place dans un monde où le rire devient une planche de salut.
Léonie St-Onge, Auteure

Le Village à 3 portes est loin d’être un village comme les autres... «Le plus petit, mais le plus joli» en effet, mais il ne serait rien sans ses trois villageois disjonctés. Avec cette pièce, j’ai voulu créer un univers propre à ce Vil- lage. Un endroit où les gens y sont plus grands et colorés que nature. Lorsque M. LeGris viendra faire son tour au village, on ne pourra que constater le grand fossé qui sépare ces deux mondes.
Avec ce spectacle, il était primordial pour moi de créer une gestuelle précise. J’accorde beaucoup d’importance au corps dans l’espace et ce spectacle me réjouit, car on peut quasiment qualifier la mise en place de chorégra- phie. Tout est réglé au quart de tour; ce qui donne le rythme effréné nécessaire pour garder le spectateur en haleine pendant plus de 45 minutes.
Le texte de Léonie est très inspirant, car il exploite plusieurs thèmes intéressants (l’entraide, la persévérance, l’affirmation de soi). Il était important pour moi de faire ressortir ses thèmes et d’ainsi pouvoir mettre en scène des personnages attachants qui vivent des situations qui nous rappellent notre propre vie (que l’on soit un en- fant ou pas...!).
Le Village à 3 portes a été un spectacle génial à mettre en scène. L’ouverture de l’auteure, l’appui des collabora- teurs de la ville de Laval, le talent de Sylvain Genois à la direction artistique ainsi que la générosité des comé- diens ont fait de ce spectacle une fête ambulante où tout le monde y trouve son compte.
Olivier Rousseau, Metteur en scène

BIOGRAPHIES
Benjamin Déziel, M. Touche-à-tout (le pigiste)
Benjamin s’investit dans l’écriture, la danse, le mime, ainsi que le jeu clownesque, pour lequel il a d’ailleurs remporté le prix Création dans le cadre de la finale nationale de Cégeps en Spectacle. En plus d’avoir scéna- risé deux web séries à succès (Les Êtres-Anges et Les Motst’asdits), Benja- min co-dirige Les productions Quartier Cartier. Sur scène, il a incarné M. Touche-à-tout dans Le Village à 3 Portes (2013-14), de multiples rôles dans Pépo Citrouille (2013), un saltimbanque pour le Théâtre du 450 (2012) et un policier corrompu dans Warwick (2013), présenté au Théâtre Denise-Pelle- tier. Prochainement, il sera de la distribution du Chat Botté, spectacle pour les touts-petits produit par La roulotte de Paul Buissonneau. L’avenir est un immense bassin de possibilités!

Véronique Pascal, La Mairesse
Issue du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Véronique a su se tailler une jolie place dans le milieu théâtral montréalais, en jouant dans près d’une trentaine de spectacles. Elle agit à titre d’auteure, co- médienne, chanteuse, marionnettiste et créatrice sur plusieurs projets qui l’ont menée à faire le tour du Québec. Elle a été dirigée entre autres par Martin Faucher, Reynald Robinson et Igor Ovadis au théâtre, et au cinéma on l’a vue dans Le ring d’Anaïs Barbeau-Lavalette, et en 2014 dans le prochain long-métrage de Marquise Lepage, Ce qu’il ne faut pas dire. Elle est l’artiste récipiendaire du Prix Relève 2012 du CMCC, et a été boursière au CALQ, au Conseil des arts de Longueuil et à la SO- DAC pour l’écriture de pièces de théâtre dont plusieurs ont été portées à la scène

Benoit Ruel, M. LeGris
Benoit Ruel a gradué de l'Option-Théâtre Lionel-Groulx en 2011. Depuis, il multiplie ses expériences professionnelles. Il a fait partie des distributions de Cendres de Caillou de Daniel Danis, mise en scène de Marie-France Marcotte, de la création et mise en scène d'Emmanuel Swchartz et d'Alice Ronfard, Epiphanie jouée au théâtre La Chapelle et dans Théâtre sans animaux (et autres espèces) de Jean-Michel Ribes, mis en scène par Frédéric Dubois. Dès sa sortie de l'école, il décroche un premier rôle dans Dix petites têtes valent mieux qu'une, spectacle pour adolescents, présenté par la troupe de théâtre La Comédie Humaine. Il signe la mise en scène des adaptations théâtrales d'Alice au pays des merveilles et de Peter Pan avec des enfants de 4 à 12 ans et offrent à ceux-ci un premier contact avec l'art dramatique.

Marianne Dansereau, La Voyante
Diplômée en interprétation de la promotion 2014 de l’École nationale de théâtre du Canada, Ma- rianne Dansereau se partage depuis entre sa pra- tique de comédienne et l'écriture. Sur les planches, on a pu la voir notamment dans Jack et le haricot magique (Théâtre La Roulotte, 2014) et dans les Zurbains (Théâtre Le Clou, 2015). Elle est l'auteure de Hamster (Prix Gratien-Gélinas 2015), de Les fournisseurs de McDonald's n'utilisent pas de peinture à base de plomb dans la conception des jouets du Joyeux Festin (OFFTA 2014) et de Savoir compter (Festival du Jamais Lu 2015).

Le village à 3 portes

  • L'Ingénu 
  • Clientèle : Jeunesse 
  • Discipline : Jeunesse 
  • Duree : 55 min 
  • Personnes sur scène : 4 
  • Groupe d'âge ciblé : 5 à 12 ans 
Retour