L'École buissonnière
L'École buissonnière

Une journée à l'école; l'arrivée dans la cour, les amis, les jeux, les babillages et les fous rires, la cloche qui sonne, la classe qui commence… des mathématiques à la récréation, du récital aux récitations, la journée des quatre élèves est bien remplie! Leurs personnalités, très différentes les unes des autres, éclatent en danses, en chansons et en poésie. Ils passent du rejet à l'acceptation de l'autre, avec ses différences, ses idées, ses talents particuliers. La fin des classes, pleine de vacarme, de jeux de corde et de ballon, célèbre la force de l'inventivité et de l'imaginaire, sonne la promesse d'amitiés durables.

Après Contes pour enfants pas sages, Pierre-Paul Savoie retrouve l'univers insolite et envoûtant du poète Jacques Prévert avec L’École buissonnière, spectacle dans lequel quatre danseurs défendent des rôles exigeant une grande aisance multidisciplinaire. Il fait encore une fois appel à Benoît Côté, qui a signé les musiques des spectacles Contes pour enfants pas sages et Les chaises. Le compositeur donne un nouveau souffle aux formes musicales éprouvées comme les comptines et ritournelles, il leur injecte une bonne dose de modernisme et d'originalité avec l'apport des voix d’Alexandre Désilets et d’Amylie.

Une célébration en jeux, en danse, en chansons, en musique et en poésie de l'enfance, de la créativité, de la ténacité et de la camaraderie.

Collage, chorégraphie et mise en scène : Pierre-Paul Savoie
Textes : Jacques Prévert
Interprètes : Mathilde Addy-Laird, Chantal Baudouin, Dany Desjardins et Amélie Rajotte
Musique : Benoît Côté
Auteur et compositeurs originaux : Jacques Prévert, Joseph Kosma et Pierre Arimi
Voix : Alexandre Désilets et Amylie
Conseillère à la dramaturgie : Lise Vaillancourt
Costumes : Linda Brunelle
Éclairage : Jocelyn Proulx et Valérie Bourque
Répétitrices : Annie Gagnon et Ève Lalonde

Une coproduction de DansEncorps


Le directeur artistique de la compagnie PPS DANSE, PIERRE-PAUL SAVOIE

« Je pense sincèrement que la chorégraphie est un peu comme la calligraphie, l'écriture ou la poésie : tu écris les gestes, tu les assembles, tu essaies de leur trouver un sens. »

Pierre-Paul Savoie ressemble à Prévert sur plusieurs aspects : comme le poète, il aime profondément les gens, les petits comme les grands, il adore leur parler, surtout les écouter. Comme le poète, il possède différents moyens d'expression : la danse demeure bien sûr sa passion, mais il aime l'entremêler au théâtre, comme avec son adaptation de Les chaises, d'après la célèbre pièce de théâtre d’Ionesco. Pierre-Paul Savoie donne une assise à ses créations en fondant la compagnie PPS Danse en 1989. Fort de cette structure, il a à cœur de contribuer à l’éveil des nouvelles générations avec ses créations jeune public, menant de nombreux projets de médiation culturelle. La compagnie a offert plus de 650 représentations d'une vingtaine d’œuvres dans une douzaine de pays, en Amérique du Nord et en Europe. En 2010, Pierre-Paul Savoie s’approprie les Contes pour enfants pas sages de Prévert. Comme le poète, la musique et le chant prennent de plus en plus d'importance dans sa vie, il dirige également un hommage à la chanteuse Lhasa de Sela ainsi qu'à Léo Ferré. Il est lauréat notamment du prix Jacqueline-Lemieux du Conseil des arts du Canada (1996), du Prix RIDEAU Tournée (2014) et du Prix de l’action culturelle de la Ville de Montréal (2015). Chorégraphe et metteur en scène, Pierre-Paul Savoie, tout comme Prévert, donne à voir des instants de pure poésie.

L'École buissonnière

  • PPS Danse 
  • Clientèle : Jeunesse 
  • Discipline : Jeunesse 
  • Duree : 50 min 
  • Personnes sur scène : 4 
  • Groupe d'âge ciblé : 4 ans et plus 
Retour